Forum Passions et Loisirs

Ce forum traite du bricolage, mais aussi d'informatique, de mécanique etc...bref, toutes les passions; inscrivez vous pour pouvoir participer!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'HISTOIRE DU DAUPHIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
subjectile
L'élite du forum
L'élite du forum


Masculin
Nombre de messages : 2136
Age : 71
Ville et Pays : libourne france
Emploi : rtraité
Loisirs : bricolage /décoration
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: L'HISTOIRE DU DAUPHIN   Sam 18 Aoû 2012, 10:20

AVEC UNE SUPERBE VIDEO

*********************

L'histoire du dauphin a commencé il y a 65 millions d'années et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle a commencé sur terre ! En effet, à cette époque, l'aspect du dauphin était loin de ce à quoi il ressemble aujourd'hui.
Tout d'abord, c'était un animal poilu, à quatre pattes, qui vivait sur le rivage et se nourrissait de poissons. Le mesonyx (c'était son nom) a ensuite été chassé par d'autres animaux vers la mer, dans laquelle il a dû s'adapter. Ont suivi des transformations corporelles qui ont fait de lui une sorte de loutre géante (3 m de long pour 300 kg), apparue il y a 52 millions d'années et ayant pour nom Ambulocetus. Cette créature pouvait tout aussi bien se déplacer sur terre, à la manière des phoques, que nager dans l'eau, dans laquelle elle s'était parfaitement bien adaptée. Pour cela, elle se servait de ses pattes postérieures pour se propulser et faisait onduler sa colonne vertébrale. L'animal a peu à peu réussi à coloniser les bords de la mer Méditerranée, jusqu'à ceux de la mer Caspienne et du Golfe arabo-persique.
Cependant, ce n'est que dans 10 millions d'années qu'il se décide à vivre uniquement dans l'eau





L'apparition du dauphin




Enfin, à l'ère quaternaire, il y a 2 millions d'années, apparaît le dauphin tel que nous le connaissons aujourd'hui, a cause de ses multiples transformations : ses narines sont venues se situer en haut du crâne pour former un évent. Son corps lisse et dépourvu de poils adopte une forme parfaitement hydrodynamique. Sa colonne vertébrale est d'ailleurs rigide, pour convenir à cette fonction de nageur. Enfin, plus de pattes postérieures, mais une nageoire caudale plate et servant de moyen de propulsion.

Fiche d'identité




Répartition : mers tempérées.
Habitat : vit en pleine mer.
Taille : de 1,75 à 3,60 m.
Poids : de 150 à 250 kg.
Longévité : jusqu'à 50 ans.
Régime : poissons du littoral.
Reproduction : maturité sexuelle autour de 8 ans.
Saison des amours : surtout au printemps et en été.
Gestation : de 10 à 12 mois.
Portée : un seul petit.

Morphologie détaillée




Du bout de sa nageoire caudale jusqu'à la pointe de son museau, toute la morphologie du dauphin est faite de façon à ce qu'il excelle dans l'eau. Il atteint ainsi facilement les 50 km/h, alors qu'un nageur olympique peut difficilement aller à la vitesse de 9 km/h. Inutile de dire qu'avec ce corps lisse et fuselé, le dauphin fend l'eau telle une torpille et est, par conséquent, un prédateur remarquable.


Tout d'abord, intéressons-nous à ses nageoires. La caudale est plate et horizontale, musclée et puissante. La nageoire dorsale, elle, sert de gouvernail. Les pectorales sont les seules à être dépourvues d'un squelette.

La peau du dauphin est lisse et particulièrement épaisse : 10 fois plus qu'un mammifère terrestre. Elle est composée de nombreuses couches. Pas étonnant, alors, que le toucher soit un sens primordial chez le dauphin. Rien qu'avec sa peau, il peut sentir la pression de l'eau. L'animal communique également avec ses congénères par le biais de nombreuses caresses et de frottements dont il a besoin constamment, excepté lors des chasses, des nages très rapides et du sommeil.

Le cou du dauphin est inexistant. Impossible, donc, de bouger sa tête de droite à gauche : seulement de haut en bas. Cette absence de cou permet à la tête de bien rester dans l'axe du corps et de ne pas gêner le dauphin dans sa course.

Ses yeux, situés de chaque côté de sa tête, lui offrent une vision bien adaptée à l'univers aquatique. Cependant, ils ne peuvent pas distinguer les reliefs. Le système d'écholocation est là pour le faire. La sécrétion d'un mucus épais protège les yeux de l'agression du sel. Leur fond est tapissé d'une couche réfléchissante qui permet d'optimiser la vision.

Mais où sont donc les oreilles du dauphin ? A première vue, on pourrait croire qu'il n'en a pas, tellement elles sont discrètes. Et pourtant, ce sont deux petits orifices, placés juste derrière les yeux. Son ouïe est si fine que le dauphin parvient aisément à localiser un son, d'autant plus que celui-ci se propage 5 fois plus vite dans l'eau que dans l'air.
De plus, il n'y a pas que les oreilles qui donnent à l'animal la possibilité d'entendre : sa mâchoire inférieure intervient, elle aussi. Les ondes sonores passent ainsi dans sa mâchoire et sont transmises jusqu'à l'oreille interne puis au cerveau.

La narine du dauphin est unique : il s'agit de son évent, situé au-dessus du crâne, et qu'il peut ouvrir et fermer quand bon lui semble. Pour respirer, le dauphin a donc besoin de remonter régulièrement à la surface pour remplir ses poumons. Il est d'ailleurs capable d'emmagasiner dans son sang et dans ses muscles du supplément d'oxygène. Sa cage thoracique et ses poumons sont de nature élastique, afin de supporter la forte pression en profondeur. Le dauphin peut ensuite rester jusqu'à 15 min en plongée, au maximum, sinon c'est la noyade. C'est ainsi qu'il enchaîne de nombreux sauts au raz de l'eau pour prendre des bouffées d'air.

Le dauphin a également du goût. Situées à la base de sa langue, les papilles gustatives lui permettent de différencier les nombreuses proies qu'il mange, et également de reconnaître la présence d'un individu, ami ou hostile.







Revenir en haut Aller en bas
 
L'HISTOIRE DU DAUPHIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Passions et Loisirs :: L'espace "Bric à brac" :: De tout et de rien-
Sauter vers: