Forum Passions et Loisirs

Ce forum traite du bricolage, mais aussi d'informatique, de mécanique etc...bref, toutes les passions; inscrivez vous pour pouvoir participer!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 musée des arts et métiers...../1 et....2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
subjectile
L'élite du forum
L'élite du forum


Masculin
Nombre de messages : 2139
Age : 71
Ville et Pays : libourne france
Emploi : rtraité
Loisirs : bricolage /décoration
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: musée des arts et métiers...../1 et....2   Sam 30 Juil 2011, 09:57





« Il faut éclairer l’ignorance qui ne connaît pas, et la pauvreté qui n’a pas le moyen de connaître »

Citation de Henri Jean-Baptiste Grégoire, fondateur du Musée des Arts et Métiers. Egalement appelé l'abbé Grégoire, né le
4décembre1750 à Vého (Trois-Évêchés) et mort le 28mai1831 à Paris.

Prêtre catholique et homme politique français, l'une des principales figures emblématiques de la Révolution française. L'abbé Grégoire se rallie au tiers état et, à l'Assemblée Constituante, il réclame non seulement l'abolition totale des privilèges et de l'esclavage mais prône aussi le suffrage universel. Fondateur du Conservatoire national des arts et métiers et du Bureau des longitudes, il participe à la création de l'Institut de France dont il devient membre ;

wikipédia





Présentation du musée des arts et métiers :


En 1794, l'abbé Grégoire souhaite transformer le prieuré de Saint-Martin-des-Champs en Conservatoire des Arts et Métiers. Il présente son projet à la Convention nationale avec l'objectif d'aménager le lieu en 'dépôt de machines, modèles, outils, dessins, descriptions et livres dans tous les genres d'arts et métiers'. Le Conservatoire se retrouve rapidement avec une importante collection basée sur la confiscation des biens aristocratiques. Le 19 octobre 1800, Claude-Pierre Molard devient le premier administrateur du Conservatoire. Les galeries des arts et métiers ouvrent leurs portes en 1802, avec des démonstrateurs qui expliquent le fonctionnement desmachines. Le public s'intéresse de plus en plus à ce musée. Les collections s'enrichissent par des dotations, plusieurs chaires d'enseignement industriel sont créées. La chapelle est rénovée au XIXème siècle et le musée continue son expansion. Les expositions universelles de 1889 et 1900 stimulent l'essor des collections, le Conservatoire rentre définitivement dans le patrimoine national. Le Musée des Arts et Métiers abrite aujourd'hui 80.000 objets et 15.000 dessins, témoins de la créativité et de l'aventure humaine. Lieu de formation, il reste un lieu d'émerveillement.













///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////



DEUXEME PARTIE

******




Curieux, j’ai voulu en savoir davantage sur un appareil : Le Cinéorama (photo introduction) que l'on voit dans la vidéo !!

Wikipédia m’apprend que « C’est un procédé de projection cinématographique sur écran circulaire balayé par dix projecteurs synchronisés. Le procédé fut mis au point par le Français Raoul Grimoin-Sanson, breveté en 1897 et présenté à l’occasion de l’exposition universelle de 1900 à Paris »

Mais encore ?

J’arrive alors à : « La réalité virtuelle/Du mécanique au numérique »



Depuis toujours, l'homme aspire à s'évader de la vie quotidienne. Avant l'arrivée de l'ordinateur, des créateurs du milieu cinématographique, des ingénieurs et des artistes ont imaginé des dispositifs surprenants afin de recréer des environnements artificiels fonctionnels.

Du mécanique au numérique présente quelques inventions qui ont contribué, directement ou indirectement, à l'émergence des mondes virtuels numériques.

1900 : Le Cinéorama ballon


Conçu par Raoul Grimoin-Sanson, le
Cinéorama*propose aux spectateurs d'admirer une vue de l'horizon sur 360°, comme s'ils effectuaient un réel voyage en ballon. Les spectateurs, placés au centre d'une fausse nacelle, pouvaient survoler Paris grâce à un film présenté à l'aide de 10 projecteurs sur un écran circulaire de 330 pieds de longueur. La prise du panorama cinématographique a été réalisée en filmant la montée d'un ballon à partir de sa nacelle. Le film a ensuite été coloré à la main. Après seulement quelques représentations, le Cinéorama ballon a été interdit à cause du risque élevé d'incendie qu'il représentait.

*(Raoul Grimoin-Sanson réalise le film “L’Histoire du Cinéma par le Cinéma” à l’occasion de la création de la section Cinématographique du Musée des Arts et Métiers, dont il est nommé conseiller technique. Il fait alors don de tous ces appareils au musée, s’assurant ainsi une petite part de postérité. cinematographes.free.fr/grimoin.html)


1900 : Le Maréorama (du même concepteur)


Le Maréorama est un simulateur imposant qui permettait aux spectateurs d'effectuer une croisière de Nice à Constantinople, en passant par Venise. De chaque côté du navire, deux toiles de 40 pieds de hauteur par 2 500 pieds de long dévoilaient le panorama. Il aura fallu une année au peintre Hugo d'Alesi afin de peindre ces toiles. En plus d'admirer le paysage, les faux voyageurs pouvaient expérimenter le roulis et le tangage de l'embarcation.

www.louisefantini.ca/RVPage5.html

où vous pourrez en apprendre davantage. Comme le sujet m'intéresse je mettrai peut-être la suite de cet article prochainement.













Revenir en haut Aller en bas
 
musée des arts et métiers...../1 et....2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Passions et Loisirs :: L'espace "Bric à brac" :: De tout et de rien-
Sauter vers: